Qui veut la peau des Enfants de Dom Juan?

ESPACE de libertés (Mensuel du Centre d'Action Laïque) Septembre 2018 - Catherine Haxhe

Gennaro Pitisci et Sam Touzani signent pour le Brocoli Théâtre un texte subversif, irrévérencieux et drôle, qui fait exploser les frontières des ghettos et embrasse les valeurs de la laïcité. En juin dernier, nous avons suivi les terribles enfants sur la scène et dans les coulisses de l’Espace Magh

 

Qui veut la peau des Enfants de Dom Juan ?

Reportage CAL - RTBF (Auvio)

Émission de télévision consacrée au « Enfants de dom Juan » enregistrée fin avril à l’Espace Magh.

Diffusion sur La Deux RTBF dimanche 24 juin à 11h00.

LES ENFANTS DE DOM JUAN

Jardin Publik Palmina Di Meo - 02/05/2018

Le tour de génie des deux auteurs est de revisiter le mythe de Don Juan par une réécriture du point de vue des descendants d’un libertin brutalement mis face à une parenté qui au premier abord risque de les encombrer plus que de les séduire. Quoique…

"Fils de" et frères cachés

Rue du Théâtre Suzanne Vanina - 30/04/2018

Cette dernière production, drôle et enlevée, propose de sensibiliser le public le plus large (dont en premier lieu des adolescents) à la nécessité d'ouvrir les esprits (dont l'esprit critique !), de répéter sans cesse la nécessité d'un "vivre ensemble" harmonieux[...]

« LES ENFANTS DE DOM JUAN », UN DUO IRRESISTIBLE !

Le Bruit du Off Tribune Julia Garlito Y Romo - 30/04/2018

Une comédie jubilatoire qui traite de sujets graves sans jugement : la religion, l’homosexualité, les relations homme/femme, l’infidélité, les traditions, l’intégration, les mentalités, la politique, l’athéisme, l’amour, la fraternité.

Tuer le père - Les enfants de Dom Juan | Centre culturel Espace Magh asbl

Demandez le programme Titiane Barthel - 26/04/2018

Le théâtre est l’ultime échappatoire, l’endroit d’une rencontre possible avec le public et d’une prise de parole à échelle humaine. Ce spectacle renoue avec la racine même de l’écriture moliéresque, celle de la farce populaire.

Dialogue subversif entre Sam Touzani et Ben Hamidou

La Libre Belgique Laurence Bertels - 8/11/2017

La pièce, humoristique, tendre, rythmée et volontiers subversive, pose, entre le haram et le halal, les questions qui fâchent, convainc de la nécessité de la fraternité et atteint sa cible, cette salle qui n’a pas bronché.

Sainte Fatima de Molem - Ben Hamidou - (Théâtre VARIA)

Les feux de la rampe Roger Simons - 22/02/2017

La traversée du canal, l'Académie, la découverte du théâtre et du métier de comédien, toutes ces étapes sont racontées avec humour et tendresse et c'est tout le spectacle qui s'articule autour de ce lien entre deux cultures, dans lesquelles Ben Hamidou veut inviter le public à puiser le meilleur.

Difficile de puiser le meilleur. Tout est le meilleur, intéressant, amusant, important dans sa vie. Il est des plus étonnants, d'une vitalité totale, d'un rythme délirant.

Interview de Ben Hamidou dans Le Courrier Recommandé

BX1 15/02/2017

Petite soirée théâtre à Molenbeek...

Kris Kaerts

Magnifique! Un théâtre qui vous fait rire et pleurer à la fois. Une pièce magistrale dotée d'un fond.

Comment s’extraire de la glèbe ?

Rolland Westreich

Une interprétation de Rabbi W, pour votre Noëlnouccah…
Qui suis-je si je découvre sur le tard que mon vrai père, mon géniteur, n’est pas celui que je croyais, et qu’en plus, il est Dom Juan ?

Y-a-t-il encore une place pour la subversion à Molenbeek ?

Le Soir + Catherine Makereel - 16/12/2016

Peut-on tenir un discours subversif dans la communauté belge musulmane ? Ben Hamidou et Sam Touzani posent la question dans « Les enfants de Dom Juan », une pièce créée – et boycottée – à Molenbeek. Tous deux dénoncent une ghettoïsation culturelle.

Scènes : Les Enfants de Dom Juan

Mad (Le Soir) Catherine Makereel - 14/12/2016

C'est l'histoire de deux hommes que tout semble opposer, mais qui vont découvrir qu'ils sont plus proches qu'ils ne le pensent. L'un est le pur produit conservateur de sa communauté et l'autre s'est affranchi de ses origines. Sur le ton de la comédie, Ben Hamidou et Sam Touzani glissent quelques allusions à l'identité, la sexualité, la religion, mais tissent surtout une ode à la fraternité. Drôle et touchant.

La Culture des mélanges

Programme 2016/2017 du Théâtre Varia - Sylvie Somen

L'immigration, son histoire et son lien avec la Belgique, sont au coeur du travail que le Brocoli Théâtre mène depuis de nombreuses années, avec une multitude d'associations de quartier et en partenariat étroit avec la Maison des Cultures de Molenbeek. Son répertoire est composé de spectacles tels que La Civilisation, ma Mère!... ou Gembloux, à la recherche de l'armée oubliée qui représentent chacun à leur façon un savoureux petit morceau de notre patrimoine et favorisent la confrontation des points de vue. 

Émission 64' avec Ben Hamidou

TV5 Monde - 14/04/2016

Clotilde du Nord "Tu sais que je t'aime mon petit canard...!"

Marie Meuleman - Blog Karoo

Huis clos à deux personnages, Clotilde du Nord traite avec force des rapports de domination au sein d’un couple. Mais au-delà, la pièce de Louis Calaferte peut se voir comme une métaphore de l’emprise, de quelque nature qu’elle soit, que chacun peut être amené un jour à subir.

Gennaro Pitisci sur le fil

Magazine 1210 #53 - Charline Six

Homme de théâtre jusqu'au fond des tripes, certainement.

Fils d'immigrés italiens qui pensaient que les planches, ce n'est pas pour "des gens comme nous", tout autant.

Portrait d'une identité construite sur le fil de ce paradoxe toujours aussi criant d'actualité. 

Émission Matin Première "Spéciale 50 ans d'immigration turque et marocaine en Belgique"

RTBF - 16/02/2014

Le Collège Saint-André sur scène

L'Avenir - 30/03/2013

Créée en 2000 par la compagnie Classworks Théâtre, la pièce Children, d'Edward Bond, est devenue un des projets majeurs du Brocoli Théâtre qui, depuis de nombreuses années, l'a adaptée avec succès. Cela ne doit rien au hasard: Gennaro Pitisci, du Brocoli Théâtre avait assisté aux représentations de la pièce en Angleterre et avait rapidement été conquis par la force du texte.

Sam Touzani & Ben Hamidou historiens du XXe siècle, mêlent le rire à l'effroi

 Le Soir 04/09/2013 Laurent Ancion

En 1940, des tirailleurs marocains, parmi d'autres nationalités, sont venus se battre à Gembloux aux côtés des soldats belges.

Soixante ans plus tard, Ben Hamidou et Sam Touzani, deux acteurs belges d'origine marocaine, se sont étonnés de ne rien savoir de ce pan de l'histoire, alors qu'ils savaient tout sur Vercingétorix ou Louis XIV. 

Ben Hamidou lièbre les femmes !

Le Soir 15/10/2012 - Adrienne Nizet

Décomplexé et décomplexant, "La Civilisation, ma Mère!..." remet quelques pendules à l'heure.

L'universel féminin

La Libre Belgique 17/10/2012 - Marie Baudet

Riche de parallèles historiques, ce récit initiatique singulier, marqué par son époque et son temps, réussit à s’ancrer dans l’ici et maintenant.

Du roman à la scène

Julie Hallinger Revue représentations 10/09/2012

Pour le festival DABA Maroc et à la demande des Halles, le comédien Ben Hamidou et le metteur en scène Gennaro Pitisci nous reviennent avec une adaptation du célèbre roman de Driss Chraïbi, la Civilisation, ma mère !… Un beau challenge pour un seul en scène

Sacrée Sainte Fatima!

Suzanne Vanina - Rue du Théâtre Décembre 2010

À Bruxelles l'histoire d'une mamie peu ordinaire et d'un fils d'immigrés qui découvre le théâtre.

Il ne s'agit pas d'un nouveau miracle survenu dans une lointaine ville inconnue des géographes. "Fatima" est le prénom de la grand' mère de l'auteur-acteur Ben Hamidou

La chronique de Paul Hermant

RTBF - Décembre 2009

"Ca s'appelle "Sainte Fatima de Molem" et il faut y courir. Vous pensez que ça parle d'immigration mais en fait, ça répond à la célèbre question "comment peut-on être belge".

Sainte Fatima de Molem' (théâtre)

Opinion FOYER 40 - Décembre 2009 Johan Leman

C'est un très beau on-man-show. Le conteur est certaienement éreinté à la fin de la pièce. L'effort demandé est énorme. Ce doit être épuisant. Mais Ben Hamidou est brillant. La pièce a aussi une véritable profondeur. Les écrivains ont été courageux dans leur critique de l'Islam, des religions en général, des propres traditions, des mythes concernant l'intégration, et pourtant ils demeurent à tous les coups respectueux des opinions de chacun...

Missing : Le théâtre est-il un péché à Saint-Josse?

Traces de changements #189 - janviers/février 2009

Récemment, de nombreux spectateurs ont pu découvrir le dernier spectacle d’atelier réalisé par le Brocoli Théâtre avec des habitants de la plus petite commune bruxelloise. Comment des gens, si éloignés de la pratique théâtrale réussissent-ils à nous emmener dans la fiction qu’ils ont inventée ? Comment ces personnes issues de catégories sociales dites  « défavorisées » réussissent-elles à nous concerner avec leur spectacle sur les relations hommes/femmes ?

Missing - Le théâtre des impossibles

La Libre Belgique - Stéphanie Bocart 11/09/2008

Le Brocoli théâtre présente la pièce "Missing", du 10 au 14 septembre, au Botanique. Sur scène, deux habitants de Saint-Josse, entourés d'un choeur. Ils livrent un texte fort mêlant réalité et fiction, humour et tragédie.

L'éblouissement culturel

Le Journal de Culture et Démocratie #19, Anne-Marie Impe - Décembre 2008

Ce soir-là, nous, le public, avons vécu des moments de pure magie. Ce spectacle était en effet l’aboutissement d’un travail de près de trois ans, entrepris à l’initiative de cette petite commune bruxelloise, et mené à bien par une compagnie de théâtre-action, avec la participation active des habitants. 

Gembloux: à la recherche de l'armée oubliée au KVS, à Bruxelles Salam, alleï, kom! "La guerre, c'est pas une rigolade" 

Le Soir Laurent Ancion(24/02/2004)

Un spectacle bouleversant entre humour et rigueur historique. Sam Touzani et Ben Hamidou font revivre un épisode oublié de la guerre 40.

Les vertus du théâtre-action à Saint-Josse

Amhed Medhoune - Échevin de la Culture de Saint-Josse-ten-Noode

« Missing » est une production locale. Elle est made in Saint-Josse ! ses costumes, sa déco, sont made in Saint-Josse ! et tout cela a pris grâce aux talents des metteurs en valeur de l’équipe du Brocoli. Après plusieurs représentations au Public, au Botanique, à Flagey, dans le cadre du festival des libertés, « Missing » est devenu un morceau du patrimoine culturel de Saint-Josse et de son petit km².

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now